maillot femme coupe du monde 2014

Timing douteux, mais véritable passion pour la fonte Pour Didier Plana, ex-préparateur de Perpignan, et toujours en charge des statistiques au club, les Springboks, en dévoilant cette image, ont donné le bâton pour se faire battre. »Je ne sais pas si c’est une bonne idée de faire le buzz comme ça aujourd’hui, le timing n’est pas bon pour eux dans le sens où il y a eu une mort suspecte d’un joueur de 49 ans (Chester Williams, le 6 septembre, ndlr), qui est déjà la quatrième ou cinquième de l’équipe championne du monde en 1995, rappelle-t-il. Le doute s’est installé autour de cette équipe-là, alors ça tombe mal… » Pour autant, il n’y a selon lui pas de raison de tirer la sonnette d’alarme à partir d’une simple photo. »On parle de joueurs qui se préparent depuis des mois, et de joueurs qui sont tous fanas de muscu, poursuit Plana. Parce que tous les Sud-Africains que j’ai côtoyés, c’était ça: ils ont toujours été plus développés musculairement que nous parce qu’ils font tout simplement plus de muscu qu’ils ne courent. Ils ont cette culture-là. Quand Fred Michalak y est allé jouer, tout le monde l’avait retrouvé plus ‘body-buildé’ à son retour en France. C’est leur façon de se préparer, c’est leur crédo. » Jean-Luc Arnaud, ancien préparateur physique du XV de France (2007-2011) et actuel directeur du centre de formation du SU Agen, évoque lui aussi cette passion sud-africaine pour la fonte. »Ce que je peux dire, c’est que c’est vraiment dans leur culture, oui. Quand j’allais faire des compétitions là-bas avec le Pôle France, ou que j’y allais même individuellement, j’ai toujours vu dans les collèges des gosses avec de la musculation au programme scolaire. Je me souviens d’une scène: j’étais à Durban, à la Glenwood High School, et dans un coin de terrain où il y avait des pneus avec des cordes, j’ai vu des gamins de 13 ans arriver, poser leurs sacs, s’attacher la corde autour de la taille, et s’enfiler 20 diagonales de suite en traînant les pneus, avant d’enchaîner des pompes et tout derrière. Sans que personne ne leur ait rien demandé… » Sur la photo elle-même, l’ancien collaborateur de Marc Lièvremont assure ne rien voir de très étonnant. »Vous prenez n’importe quelle formation ou presque qui se prépare pour le Mondial, vous mettez les joueurs torse nu après une grosse séance de renforcement, où le muscle a été gorgé, et je pense que vous aurez la même photo », maillot coupe du monde 2010 france observe-t-il.